L’ère Merkel touche à sa fin. Outre-Rhin, la campagne interne de la CDU bat son plein. La chancelière allemande a annoncé, le 28 octobre, qu’elle ne briguerait pas un nouveau mandat à la tête de son parti, la CDU, le principal parti de droite du pays. Depuis, les prétendants au poste sortent du bois.

L’un des plus sérieux, Friedrich Merz, est ainsi en lice pour « clarifier » la ligne de la CDU.

Le sexagénaire veut redonner une « place…