Pour peser après 2022, Édouard Philippe s’appuie sur la « République des maires » et voudra un groupe parlementaire à l’Assemblée, cœur de la vie politique nationale. Problème : les élus locaux, sur lesquels il compte pour bâtir son parti, Horizons, ne sont pas tentés de se lancer aux législatives en raison de la règle du non-cumul de mandat qui impose, depuis 2014, de choisir entre un mandat exécutif local et un mandat de parlementaire.

Au printemps 2017, celui qui…