« Oui, je souhaite qu’il y ait une alliance. » Le 26 octobre, sur France 2, Emmanuel Macron tend une nouvelle fois la main aux députés Républicains, comme l’y encourage Nicolas Sarkozy. Le propos est clair : avec ces parlementaires qui n’ont pas voté la motion de censure, le gouvernement et la majorité à l’Assemblée « ont intérêt à travailler pour passer la réforme sur le travail, la réforme sur les retraites, la réforme sur l’immigration que nous allons faire,…