L’été n’aura été qu’un court répit, au milieu d’une séquence de turbulences de laquelle l’Union européenne n’arrive pas à se sortir. À peine la séquence grecque achevée, que l’afflux de réfugiés a pris de l’ampleur et occupe toute l’attention.

Ainsi, pour la quatrième fois depuis janvier, un sommet extraordinaire a été organisé à Bruxelles, le 23 septembre, pour tenter d’apaiser les tensions entre dirigeants.

Une Commission qui mouille la chemise

En effet, sur les deux plus grands défis actuels, la…