Emmanuel Macron est revenu, comme il l’avait promis, devant le Congrès à Versailles. Dans une intervention d’une heure et demie, lundi 9 juillet, qui ressemblait au discours de politique générale d’un Premier ministre, il a dressé et défendu le bilan de sa première année de mandat.

Il a également répondu aux critiques de l’opposition, notamment des insoumis, qui estimaient l’exercice vain, le président devant quitter les lieux à la fin de son discours. Le chef…