Ce document rédigé par le président du Conseil européen va servir de base à la discussion entre les chefs d’État et de gouvernement lors du sommet extraordinaire du 20 février. Le sujet est aussi à l’ordre du jour de la réunion des ministres des Affaires européennes du 17 février. Ils sont chargés de déminer le terrain. De nombreuses divergences restent à aplanir avant de pouvoir parvenir à un accord.

  • Volume général : le président du Conseil propose 1 094…