Présenté ce mercredi 2 novembre en Conseil des ministres, le nouveau projet de loi de finances rectificative (PLFR) se fonde sur une prévision de croissance de 2,7 % et sur une inflation de 5,3 % pour l’année 2022.

Le texte comprend quelque 7,5 milliards d’ouverture brute de crédits et 5 milliards d’euros d’annulations. Parmi ces dernières figure une baisse de deux milliards d’euros des garanties provisionnées pour les prêts garantis par l’État (PGE). Se situant dans la « continuité du…