Infographie

Éligibles, non éligibles ? Quels candidats seront députés européens

Contexte a croisé les listes annoncées par les principaux partis et les données des sondages pour déterminer ceux qui représenteront les Français dans le prochain hémicycle. Seules sept formations sont actuellement susceptibles de franchir le seuil des 5 %.
Éditions Pouvoirs , Transports , Énergie , Numérique
Jean-Sébastien Lefebvre, Yann Guégan, Laura Mercier (Bureau de Bruxelles) avec la participation de Diane de Fortanier et Samuel Le Goff
28 mars 2019 à 7h00

À lire également

Élections européennes : les 500 candidats à suivre dans 10 pays de l’UE

Contexte a épluché les listes de candidats au scrutin du 26 mai dans 10 pays de l’Union. Ces derniers ont été choisis en fonction de leur taille et de leur poids politique. Les noms publiés sont ceux des prétendants au poste de député qui ont de très fortes chances d’être élus, selon les sondages agrégés du Parlement européen. Des biographies enrichissent ce trombinoscope, qui sera complété et mis à jour jusqu’à l’élection. 

Avec le cas Orbán, la droite européenne joue plus que l’exclusion du Fidesz

À deux mois des élections, le Parti populaire européen est en pleine introspection. Le résultat de ses débats internes sur l’avenir du Premier ministre hongrois aura une influence directe sur le nom du prochain président de la Commission.

Le Parlement européen version 2019-2024

Le Brexit a finalement bien eu lieu. L'hémicycle compte désormais 705 députés, contre 751 auparavant. Le Parti populaire reste la première force politique. Le départ des Britanniques a par ailleurs permis à l'extrême droite de ravir la quatrième place aux écologistes.

Se représentera, se représentera pas ? Le choix des 74 députés français du Parlement européen

Les listes ne seront officiellement déposées qu'entre le 21 avril et le 2 mai 2019 mais certains partis ou élus ont déjà fait leur choix. Pour s’y retrouver, Contexte fait l’état des lieux dans une infographie qui sera mise à jour régulièrement.