Chefs de formations politiques, députés influents, responsables de lobbies, experts, ils arpentent coulisses des institutions européennes et tentent d’influencer leurs décisions, mais leur notoriété peine à franchir la frontière franco-belge. Pour casser cette barrière, Contexte publie régulièrement des entretiens.

Depuis trois ans, vous êtes la médiatrice européenne. Le Parlement vous a choisie par un vote parmi une dizaine de candidats. Comment essayez-vous d’orienter votre fonction, votre rôle ?

Nous assurons notre mission première, qui est de nous occuper des plaintes…