Emmanuel Macron jouait gros face aux journalistes, jeudi 25 avril, lors de la première grande conférence de presse de son mandat. Après un faux départ, à cause de l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le chef de l’État a cherché à sauver politiquement son quinquennat. Sans pour autant renier ce qui a été fait depuis 2017, il a voulu calmer les craintes des catégories qui ont beaucoup protesté ces derniers mois.

La poursuite de l’achat de…