LRM symbolise peut-être l’entrée dans un nouveau monde. Mais l’arrivée massive des nouveaux députés macroniens à l’Assemblée en juin 2017 a juste entraîné une accélération du rythme de travail, pas une révolution des pratiques. C’est ce qui ressort de la comparaison, effectuée par Contexte, des données de l’Assemblée sur l’activité parlementaire entre la première année des députés marcheurs (juin 2017-juin 2018) et celle des élus socialistes de l’ère Hollande (juin 2012-juin 2013).

Le…