Les ministres des Affaires étrangères de l’UE devraient approuver, sans débat, le texte juridico-militaire qui établit formellement la mission de lutte contre les trafiquants en Méditerranée, EUNAVFOR Med, dans son intégralité. « Ce n'est pas la solution idéale, mais c'est la seule dans le cadre actuel », affirme, un peu gêné, un diplomate européen. Pourtant, la mission n’a toujours pas obtenu le feu vert du Conseil de sécurité des Nations Unies, et l’issue des négociations avec les autorités Libyennes -…