Infographie

Européennes 2024 : Contexte analyse les mesures clés des programmes

Institutions, défense, environnement, agriculture, énergie… Dans les dossiers à fort enjeu pour les années à venir, Contexte a passé au crible les principales propositions – plus de 360 au total – défendues par les sept listes françaises susceptibles d’envoyer des élus siéger au sein du nouvel hémicycle après les élections européennes. Le Parlement européen dispose-t-il vraiment des pouvoirs pour mettre en place ces programmes ? Les différentes mesures avancées ont-elles déjà été proposées ? Cette mise en perspective permet d’évaluer leur niveau de faisabilité politique.
Éditions Pouvoirs , Énergie , Numérique , Transports , Agro , Environnement , E-santé , Santé , Tech , Médias
La rédaction de Contexte
29 mai 2024 à 8h00

À lire également

Le jour d’après : le programme (très chargé) des semaines qui suivent les élections européennes

Le scrutin organisé du 6 au 9 juin donne le coup d’envoi d’une longue et intense séquence de négociations à tous les étages des institutions. En l’espace de quelques semaines, Conseil européen, Parlement et Commission doivent tirer les conclusions politiques du vote, distribuer les postes stratégiques et élaborer la feuille de route des cinq prochaines années. Parés au décollage ?

Cartographie du pouvoir au Parlement européen

Commissions parlementaires, groupes politiques, délégations nationales, Bureau… Le Parlement européen est une machine complexe où l’influence peut prendre différentes formes. À la veille des européennes, Contexte explore les principales fonctions que pourront y occuper les futurs députés et leur poids respectif dans l’institution.

Européennes : qui seront les députés français au futur Parlement ?

Contexte a croisé les listes présentées par les principaux partis français et les données des sondages réalisés en France. Objectif : déterminer ceux qui représenteront les Français dans le prochain hémicycle. Seules sept formations politiques sont actuellement susceptibles de franchir le seuil des 5 %, et donc d’envoyer des députés au futur Parlement européen.

Les contours du nouveau Parlement européen

Après les élections européennes, Contexte vous fait parcourir le nouvel hémicycle. Le PPE reste le premier groupe du nouvel hémicycle, devant les sociaux-démocrates (S&D). Les libéraux de Renew reculent, sans surprise, tout comme les Verts. La progression de l'extrême droite est bien là mais moindre que prévue initialement, selon les dernières projections du Parlement.