A l'entrée du Conseil Affaires étrangères le 22 juin, la Haute représentante Federica Mogherini s'est réjouie de « l'unanimité et de la rapidité » avec laquelle la mission EUNAVFOR Med a été mise en place.  En raison de l’absence de feu vert des Nations unies et des négociations toujours en cours avec les différentes factions libyennes, l'UE s'est engagée à ne lancer que la première phase de l’opération, qui consistera à rechercher des informations sur le « business model »…