Le Luxembourg se complaît à le rappeler : c’est sous sa présidence de l’UE qu’en décembre 1997, les Etats membres ont adopté un premier « paquet fiscal » qui les a, entre autres, conduit à mettre en œuvre un code de (bonne) conduite dans le domaine de la fiscalité des entreprises. Le grand-duché pourra-t-il une nouvelle fois se tresser des lauriers à la fin de 2015, alors que les projets visant à éradiquer les régimes nationaux qui favorisent la planification…