Omniprésent au côté de François Fillon, le maire de Troyes a annoncé , le 28 mars, qu’il se mettait en retrait de la présidence de l’AMF "compte tenu de [s]on engagement pendant la campagne électorale nationale et soucieux de préserver la neutralité traditionnelle" de l’association.

Plusieurs médias présentent l'éventuel "ticket" Fillon-Baroin comme la solution imaginée pour sortir le candidat LR de l'impasse. Certains n'y voient qu'une thèse savamment entretenue par les sarkozystes, voyant notamment en Bruno Retailleau un candidat plus…