Depuis son élection en 2012, le député des Bouches-du-Rhône, l’écologiste François-Michel Lambert se consacre à la promotion de l’économie circulaire, qui prône la réutilisation et le recyclage pour préserver les ressources et économiser l’énergie.

Comment en êtes-vous venu à vous intéresser à ce concept « d’économie circulaire » ?

J’ai travaillé au sein du groupe Pernod-Ricard sur l’enjeu des emballages et de l’assurance qualité. Au moment de la loi Lalonde de 1992, j’ai participé à la mise en place de l’Adelphe, l’organisme chargé de gérer la fin de vie…