Sur le papier, les questions non résolues entre Athènes et ses créanciers semblent toujours gérables. Pourtant, les deux parties continuent d’être en désaccord sur les mesures de réformes nécessaires pour débloquer la dernière tranche du programme de sauvetage de la Grèce afin de lui éviter une situation de défaut de paiement d'ici au 30 juin.

Jeudi 25 juin, après une session de discussions intenses entre les présidents de la Commission, de la Banque centrale européenne, de l’Eurogroupe, du Mécanisme européen…