D’ordinaire, le patron du groupe parti populaire européen (PPE) est plutôt du genre à arrondir les angles. Mardi 10 janvier, lors de sa conférence de presse, il était méconnaissable. Pendant trente minutes, Manfred Weber a enfoncé les députés socialistes et libéraux du Parlement, les accusant de faire le jeu des extrêmes au risque de rendre la chambre ingouvernable jusqu’en 2019.

Sentiment de trahison

Pour le Bavarois, les choses sont en effet très claires : si le candidat du PPE…