Les députés ne sont pas pleinement satisfaits du bilan de la réforme du registre des lobbyistes, mise en place au début de l’année.

Le vice-président de l’Assemblée nationale Christophe Sirugue (PS) est conscient du temps nécessaire pour que les changements se mettent en place. Mais ce député chargé du registre du lobbying a décidé de mettre un peu de pression sur les professionnels en agitant, lundi 28 avril, le spectre d’une loi :

« La situation actuelle n’est pas complètement satisfaisante. Légiférer sur le lobbying…