Texte de la proposition législative

On ne change pas une équipe qui gagne. Tel aurait pu être le slogan de la Commission en ce 6 juin, lorsque son vice-président Jyrki Katainen est venu présenter « InvestEU ». Derrière cet anglicisme, la version 2.0 du Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS) de Jean-Claude Juncker de 2014 (relire notre article).

Mais, cette fois, Bruxelles voit encore plus grand. Fini, les bricolages qui ont permis de créer un fonds en piochant dans les…