Iratxe Garcia Pérez, l’inconnue devenue cheffe de file des sociaux-démocrates à Bruxelles

18 juin 2019, Iratxe Garcia Pérez passe subitement de l’ombre à la lumière. La très discrète Espagnole est élue à la tête du groupe S&D au Parlement européen. Une élue aguerrie, mais dont la légitimité propre est encore à construire.

Édition Pouvoirs
Anna Hubert (depuis Bruxelles)
27 juin 2019 à 8h00
Iratxe Garcia Lopez, l’inconnue devenue cheffe de file des sociaux-démocrates
Iratxe Garcia Lopez, l’inconnue devenue cheffe de file des sociaux-démocrates — All rights reserved

À lire également

Le PPE met le prix pour faire élire Roberta Metsola à la présidence du Parlement européen
Pour faire élire la députée maltaise – vivement critiquée pour ses positions anti-avortement – à la tête du Parlement, la droite européenne n’a pas lésiné sur les petits arrangements d’arrière-cour, concédant des postes aux autres familles politiques. Les socialistes espèrent que les concessions obtenues leur permettront de gagner de l’influence au sein de l’institution, même s’ils n’ont pas réussi à sécuriser une majorité de gauche parmi les vice-présidents de l’institution.
Après des débuts difficiles, Iratxe Garcia Perez s’impose à la tête des eurodéputés socialistes
Bientôt deux ans que l'Espagnole dirige le groupe des socialistes et démocrates au Parlement européen. Si son style crispe parfois dans l’hémicycle, elle a réinsufflé une discipline parmi les députés du groupe. Sa proximité avec Madrid reste un sujet de méfiance pour beaucoup de députés.
Dacian Ciolos, la mue politique d’un ingénieur agronome
Grâce au soutien des élus Renaissance, il est devenu le 19 juin dernier le président de Renew Europe, troisième force du Parlement européen. Commissaire à l’Agriculture de 2010 à 2014, ce technocrate pur jus est devenu une figure de proue de la politique roumaine et, désormais, européenne. Portrait.
Les lobbyistes tentent d’apprivoiser le nouveau Parlement européen
Les élections à peine passées, les représentants d’intérêts commencent déjà à s’activer. Deux écoles co-existent. Ceux qui veulent être les premiers à contacter les nouveaux élus et ceux qui préfèrent attendre le moment propice.
[Simulateur] Créez une majorité pour le nouveau Parlement européen
Quelle nouvelle coalition ? Qui est indispensable ? Qui l’est moins ? Contexte vous propose de composer vous-même les nouveaux rapports de force au Parlement, grâce à simulateur de majorité. Vous avez aussi la possibilité de modifier la composition des groupes en déplaçant les partis d’une formation à une autre. Rien ne va plus, faites vos jeux.
Les clés pour comprendre les rapports de force du nouveau Parlement européen
L’émiettement annoncé a bien eu lieu. Plus aucun groupe ne franchit le seuil symbolique des 200 sièges. En parallèle, les bouleversements de plusieurs échiquiers nationaux vont transformer les équilibres internes des familles politiques.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Découvrez notre édition Pouvoirs pendant 15 jours, c’est gratuit et sans engagement !
Profitez de Contexte pendant 15 jours

Cet article est réservé aux abonnés de l’édition Pouvoirs.