La mise en place du dispositif québécois de contrôle de l'éthique a-t-elle suscité beaucoup de réticences de la part de la classe politique ?

Le projet de loi créant un code d'éthique et de déontologie a été discuté à la fin de l'année 2010 et adopté à l'unanimité, après des débats passionnés. Il a fait l'objet d'un examen minutieux en commission, avec beaucoup de débats et d'interrogations pour fixer la liste des éléments qui doivent figurer dans les déclarations d'intérêts…