La fiche de Karel Lannoo sur le site du CEPS.

Tremblement de terre, choc... les expressions n’ont pas manqué pour qualifier le résultat des législatives espagnoles du 20 décembre. Êtes-vous d’accord avec ces commentaires ?

C’est indéniable. Dans le nouveau Parlement, deux des quatre principaux partis n’étaient pas représentés auparavant, et n’existaient pas au plan national lors des précédentes élections. Aucun espace politique n’a autant changé que celui de l’Espagne . Même en Grèce, le bouleversement n’a pas été aussi…