Deux mois après les élections, le Parlement européen est à peu près de nouveau sur les rails. Les élus ont pris leurs marques, les groupes et les commissions ont été constitués, et les responsabilités réparties.

La machine a rapidement démarré, pour deux jours de travail, les 22 et 23 juillet. Une mise en bouche avant la pause du mois d’août et la rentrée de septembre.

Un exercice qui n’est pas que symbolique. En 2009, la première candidate bulgare a été…