L'ombrageux Luxembourgeois a multiplié les piques lors de sa dernière visite à Paris, mardi 31 mai. Contrarié d'avoir dû prendre l'avion, car le fer français était paralysé par les grèves, et d'avoir perdu une heure et demie dans les embouteillages parisiens, lui qui est habitué aux trajets en voiture pied au plancher, Jean-Claude Juncker était de méchante humeur et François Hollande a fait les frais de son courroux.

"C'est la France, la France de toujours", a-t-il lâché au cours de…