Le 24 septembre, les grands électeurs devront renouveler, pour six ans, les sénateurs des départements de la deuxième série (les départements d’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales, toute l’Ile-de-France et l’outre-mer).

Dans les départements qui élisent un ou deux sénateurs, le vote a lieu au scrutin majoritaire. Chaque candidature est indépendante et ce sont les deux candidats arrivés en tête qui l’emportent.

Dans les départements désignant au moins trois sénateurs, le scrutin se fait à la proportionnelle.