La Commission européenne se tortillait dans tous les sens. Depuis mai, elle fait tout pour ne pas avoir à sanctionner l’Espagne et le Portugal pour leurs déficits excessifs (respectivement 5 % au lieu de 4,2 % et 4,4 % au lieu de 3 %). Finalement, mercredi 27 juillet, elle a sorti son joker et proposé des amendes à hauteur de… 0 euro.

L’Europe du Nord a bien réclamé à cor et à cri que les règles budgétaires soient respectées, Jean-Claude…