Signe des temps, le Programme indicatif nucléaire (PINC) que la Commission européenne entend publier dans le courant du dernier trimestre 2015, devrait se concentrer essentiellement sur trois aspects, considérés comme prioritaires : la gestion des déchets nucléaires, le démantèlement des centrales arrivées en fin de cycle, et la question toujours latente de l’acceptation du public. On est loin des programmes précédents qui indiquaient les investissements à opérer pour garantir le développement de la filière nucléaire sur le territoire de l’UE.…