Lorsque le chef de l'État annonce le lancement d'une Convention citoyenne pour le climat , le 25 avril 2019, il en attend une série de propositions pour sortir de l'ornière politique liée à l'abandon de la taxe carbone quelques mois plus tôt. C'est aussi une façon pour Emmanuel Macron de mettre au défi les tenants des bienfaits de la démocratie participative. À eux de prouver qu'elle peut être opérationnelle, bien cadrée, et aboutir à des propositions concrètes.

Ainsi, la commande…