Les chefs d’Etat et de gouvernement devront tenir compte des besoins sanitaires des ressortissants de pays tiers lorsqu’ils aborderont l’Agenda européen pour la migration au Conseil européen des 25 et 26 juin, estiment Chypre, la Grèce, l’Italie et Malte. « Certains États membres ne sont pas en mesure de fournir les premiers soins aux migrants de plus en plus nombreux. (…) Les systèmes de santé des États en première ligne devraient être soutenus par tous les moyens et nécessitent un…