Un air de déjà-vu flotte sur la zone euro. Que faire des 320 milliards d’euros que la Grèce doit à ses créanciers ?

Depuis des mois, le gouvernement grec réclame un allégement du fardeau, c’était même une promesse de campagne du Premier ministre, Alexis Tsipras. Après la crise de juillet 2015, les Européens s’étaient engagés à en parler si le pays réalisait toutes les réformes demandées dans la première partie du 3e plan de sauvetage.

Tsipras récompensé

Or…