La droite européenne tente de prendre le train de l’écologie en marche

Avec l’émergence de la question climatique comme un enjeu central de la politique de l’Union, le Parti populaire européen se retrouve obligé de mettre les bouchées doubles pour déterminer une doctrine. Le Green New Deal promis par Ursula von der Leyen sera le grand test.
Édition Pouvoirs
Jean Comte (bureau de Bruxelles)
21 novembre 2019 à 7h00
Ce train est en marche (mais ne va pas très vite) — Paula Mondragon

À lire également

Pour combattre le Green Deal, le PPE lorgne sa droite

Les conservateurs européens ne retiennent plus leurs coups contre le volet nature du Pacte vert. Pour arriver à leurs fins, ils n’hésitent pas à former des majorités de circonstance avec les groupes de droite radicale et d’extrême droite. Leurs opposants y voient un prélude à une future alliance à l’issue des élections de 2024.

La coalition italienne place la droite européenne au pied du mur

L'alliance de la droite et de l'extrême droite en Italie met le Parti populaire européen (PPE) en porte-à-faux. Alors qu'il participe au cordon sanitaire établi autour de l'extrême droite au Parlement européen, le PPE ne parle plus au nom de toute la droite. À l’approche des élections de 2024, il devra choisir entre se rapprocher du centre ou aller combattre les extrêmes sur leur terrain.

L’influence contrariée des députés Verts au Parlement européen

Au lendemain des élections de 2019, l’ambition des Verts était de peser davantage au sein de l’hémicycle. Deux ans et demi plus tard, le bilan est mitigé. La présence des écologistes dans le gouvernement allemand pourrait, à terme, changer la donne. Les votes à venir sur les textes du Pacte vert s’annoncent aussi comme des « stress tests » pour le groupe.

Au Parlement européen, un renouvellement de mi-mandat (presque) tranquille en perspective

Les familles politiques veulent privilégier la stabilité dans la répartition des postes à responsabilité de l’hémicycle, notamment au niveau des présidences de commissions. Quelques inconnues demeurent toutefois, comme la possible constitution d’un grand groupe d’extrême droite, les mercatos de dernière minute ou la stratégie de Renew Europe.

Bruxelles se prépare au « tsunami » du paquet climat

La salve de textes présentée par la Commission européenne le 14 juillet est une étape cruciale vers la neutralité carbone en 2050. À la fois écologiques et économiques, les enjeux colossaux de cet énorme projet sont aussi sociaux. Au point de faire craindre aux négociateurs que certaines mesures n’entraînent la résurgence d’une sorte de mouvement des Gilets jaunes, à l’européenne.

Au Parlement européen, le Green Deal aiguise l’appétit de la commission Envi

La commission parlementaire de l’Environnement se rêve en pilote du Green Deal et cherche à mettre la main sur de nombreux dossiers. Quitte à agacer ses homologues, comme les commissions de l’Agriculture ou de l’Industrie.

Pascal Canfin : « Nous avons remis la France dans le jeu au Parlement européen »

Président de la commission de l'Environnement, la plus importante du Parlement en nombre d’élus, le français LRM assume son rôle de courroie de transmission entre l’Élysée et les institutions européennes. Membre du groupe Renew, qu’il voit comme le « point d’équilibre » de la coalition, il décrit sa stratégie pour influencer en amont l’élaboration des textes par la Commission européenne. Interview.

[Document] Le Green Deal de la Commission européenne

Contexte s'est procuré la dernière version de travail de la communication présentée aujourd'hui par la présidente Ursula von der Leyen, ainsi que l'annexe qui liste les actions à venir et le calendrier.

Les lobbys du numérique se mettent au vert

La Commission von der Leyen doit à la fois être celle du Pacte vert et du numérique. Alors qu’une communication est attendue au 11 décembre, les lobbys ne sont pas tous égaux face au sujet, qui va de l’efficacité des réseaux à la consommation des logiciels. Quand certains travaillent de longue date le dossier, d’autres ne se considèrent pas encore concernés.

Renew Europe, attention travaux en cours

Quelques mois après les élections européennes, la troisième force politique du Parlement a encore du mal à trouver ses marques, entre dispersion et recherche d’une ligne cohérente.

C’est l’histoire d’un Parlement européen de droite qui se met à pencher à gauche

Les discussions entre les quatre groupes pro-européens ont échoué à proposer un programme commun, mais elles ont révélé des convergences au centre gauche, et la future présidente de la Commission a dû s’aligner pour être élue.

Le discret déclin de la droite européenne

Autrefois tout-puissant, le Parti populaire européen connaît depuis dix ans une baisse de régime lente, mais continue. Pour s’imposer à la tête de la Commission, il a dû cette fois négocier et faire des concessions.

Pour le prochain Parlement européen, les Verts voient grand

Les écologistes espèrent profiter des revers annoncés des conservateurs et des socialistes pour gagner en influence, voire mettre un pied dans la coalition à la tête de l’UE. Ils restent toutefois tributaires d’un ancrage inégal dans le paysage politique européen, ainsi que des mouvements en cours dans le bloc social-démocrate.

Le Parlement européen version 2019-2024

Le Brexit a finalement bien eu lieu. L'hémicycle compte désormais 705 députés, contre 751 auparavant. Le Parti populaire reste la première force politique. Le départ des Britanniques a par ailleurs permis à l'extrême droite de ravir la quatrième place aux écologistes.

Contexte, l’info politique dont les professionnels ont besoin.

Essayez gratuitement

Essayez Contexte pour suivre les politiques publiques en France et en Europe

Recevez tous les matins dans votre boîte e-mail une sélection d’informations et d’analyses de notre rédaction

Accédez à des scoops et des ressources pour décrypter les enjeux et les rapports de force politiques

Suivez la fabrication des textes de loi en temps réel tout au long de la navette parlementaire