Double peine pour l’agriculture française. Le secteur est en crise et les politiques l’ont rétrogradé dans l’ordre de leurs priorités. Avec trois ministres en deux ans (Jacques Mézard, Stéphane Travert et enfin Didier Guillaume), les sujets agricoles n’apparaissent pas comme portés par une volonté politique incarnée et forte. Et cela au moment où s’engagent des négociations cruciales sur la politique agricole européenne pour la période 2021-2027.

Dans les prochains mois, les États membres de l…