L'ambiance à l'Assemblée nationale était morose, mardi 28 juin, lors du débat sur les suites du Brexit. Le discours de Manuel Valls n'a pas convaincu : "Un enfilage de poncifs", "Une absence de flamme", "Un discours de volonté sans le moindre contenu". Les critiques viennent aussi bien de la gauche que de la droite.

Le vide face au choc

L'impression qui ressort de cette séance est celle d'un grand vide. Les députés ont tous un avis sur la question, mais…