La menace d'une sortie de la Grèce de la zone euro ("Grexit") se fait de plus en plus sérieuse.

Athènes, qui n'a pas perçu les tranches d'aides de ces créanciers depuis septembre 2014, doit trouver un accord sur les réformes budgétaires et fiscales et sur l'aide financière avec le Fonds monétaire international, l'Union européenne et la Banque centrale européenne d'ici au 30 juin sous peine de ne pouvoir honorer un remboursement de 1,6 milliard d'euros dus au FMI.

Or, il…