« Nous demandons aux Européens de s’endetter, mais on ne leur dit pas comment rembourser. »

L’enjeu de la négociation est résumé en ces quelques mots. Il explique la méfiance et le raidissement des « frugaux », quatre petits pays du nord (Autriche, Danemark, Pays-Bas et Suède) très conservateurs lorsqu’il s’agit de questions d’argent et de solidarité. Leurs dirigeants l’expliquent dans une tribune qu’ils ont co-signée et publiée dans le Financial Times.

À la veille du sommet…