Jeudi 16 décembre, jour de sommet européen à Bruxelles. Avant d’aller se cloîtrer jusqu’au milieu de la nuit dans la salle du Conseil, Emmanuel Macron s’accorde une virée à la représentation permanente de la France auprès de l’UE. Une heure environ, le temps de motiver les troupes en vue de la présidence tournante qui démarrera quinze jours plus tard. De mémoire de conseiller, de telles apparitions présidentielles sont rarissimes dans ces locaux, si loin du quartier européen où pratiquement tous…