Article publié pour la première fois fin avril 2015

« C’est la nouvelle attaque de Jean-Claude Juncker contre les directeurs généraux », constate un éminent fonctionnaire de la Commission. Après le programme de travail 2015, qui a été remanié par Frans Timmermans alors que les directeurs généraux (DG) avaient l’habitude que leurs propositions soient automatiquement mises à l’agenda, cette fois, c’est leur nomination qui tombe entre les mains des commissaires. « Ce ne sont plus des copinages et des relations…