L’Alliance européenne pour l’apprentissage prend de l’ampleur. Deux ans après son lancement, 84 parties prenantes (chambres de commerce, entreprises, partenaires sociaux, groupes de réflexion, etc.) ont d'ores et déjà adopté des engagements pour promouvoir l’apprentissage. Vingt-six États membres ont également souscrit des objectifs nationaux (l'UE-28, moins le Portugal et le Royaume-Uni), conformément à la déclaration du Conseil . C’est ce qui ressort d'une réunion des ministres chargés de l’enseignement et de la formation professionnels, organisée par la présidence lettone le…