En perpétuelle quête de légitimité, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) attendait beaucoup de la réforme des institutions lancée par Emmanuel Macron. De « chambre de la société civile », l’institution est devenue « chambre de la participation citoyenne », selon la nouvelle version de la réforme constitutionnelle déposée par le gouvernement en août 2019, mais toujours bloquée faute d’accord avec le Sénat. L’institution aurait notamment pour rôle d’organiser l’ensemble des consultations, y compris citoyennes.

Une réforme intériorisée…