Cinq jours après les attaques de Paris, Bruxelles est montée au créneau. Le 18 novembre, le collège des commissaires a donné son feu vert à la réforme des règles de détention et d’acquisition des armes à feu en Europe.

Le but, selon les mots du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, est de « répondre à la menace des armes illégales tombant entre les mains de dangereux terroristes » grâce à « des contrôles plus stricts de la vente et de…