Le commissaire nommé aux Migrations, Dimitris Avramopoulos, commence son mandat avec une polémique : l'Espagne, faisant face à une forte hausse du nombre de migrants débarquant sur ses enclaves de Ceuta et Melilla en provenance d'Afrique du Nord, entend amender un projet de loi sur la sécurité qui reviendrait, selon les ONG, mais aussi le Conseil de l’Europe et le Haut-commissariat aux réfugiés de l'ONU (UNHCR), à violer le principe européen et international de non-refoulement des migrants. Les migrants irréguliers…