Petite surprise de fin d’année. Juste avant la dernière trêve hivernale, les partis politiques de l’UE ont reçu un courrier de l’Autorité pour les partis politiques européens et les fondations politiques européennes (APPF). Il s’agit de l’organe chargé de superviser leur enregistrement et leur financement public. Le document – que Contexte a consulté – prévoit qu’ils ne pourront plus percevoir de cotisations provenant de leurs partis membres appartenant à des pays hors Union.

L’annonce, que…