Au fur et à mesure que le Front national progresse dans les sondages, il s’interroge sur la faisabilité de ses propositions sur l’avenir de la France dans l’UE et cherche à préciser ses projets.

Le discours évolue, au moins en façade. À la fois pour séduire un électorat plus large, mais aussi pour éviter de se désavouer, s’il accède un jour aux responsabilités.

Le retour de quatre souverainetés

Dernier exemple en date, l’allocution de la présidente du Front national, au…