François Hollande a choisi d’intégrer le « choc de simplification », lancé depuis plusieurs mois, dans le « pacte de confiance », l’un des projets phare de son quinquennat, lors de sa conférence de presse du 14 janvier. Cette décision n’est pas sans risque, l’expérience ayant montré que le chemin de l’allègement des normes et des procédures était semé d’embuches.

Des objectifs multiples

Ce « choc de simplification », évoqué par le Président français, vise au moins trois objectifs :

  • Simplifier le droit pour le rendre plus lisible et…