Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a envoyé une circulaire aux préfets, leur demandant de ne pas mettre d’étiquette politique aux listes déposées dans les villes de moins de 9000 habitants. Une décision qui fait grincer des dents du côté de l’opposition, qui accuse le pouvoir en place de vouloir rendre invisible, aux yeux des médias, la faible implantation de la République en marche dans les petites villes. Parmi les nouvelles nuances politiques, les Gilets jaunes (GJ…