Le gouvernement n’est pas pressé de ratifier le traité commercial entre l’UE et le Canada (Ceta). Le dossier est politiquement sensible, les déboires de la ratification devant le Parlement wallon, en 2016, ayant servi de leçon. Les secrétaires d’État Jean-Baptiste Lemoyne et Brune Poirson se sont employés à déminer le sujet, lors d’une audition à l’Assemblée nationale mercredi 22 novembre.

À la recherche d’un succès diplomatique

Le gouvernement s’attelle à un dossier déjà…