Jusqu’au bout, quelques vieux routiers LR ont cru à la victoire pronostiquée par beaucoup d’Olivier Marleix, député d’Eure-et-Loir. Ils sont tombés de haut dès le premier tour, quand Damien Abad est sorti en tête, avec 34 voix, contre seulement 20 pour Marleix. Le second tour, comme bien souvent, a amplifié la dynamique, avec un score sans appel. 64-37, en faveur du député de l’Ain qui devient ainsi le nouveau président du groupe LR de l’Assemblée…