« Je pense que le président de la République m’écoute plus souvent que vous ne croyez. » Le 11 juillet, sur BFMTV , François Bayrou rembarre gentiment le journaliste qui l’asticote. Ce dernier met en doute l’influence du haut-commissaire au Plan sur les choix d’Emmanuel Macron. L’a-t-il, par exemple, convaincu de reporter la réforme des retraites pour en faire un sujet de la prochaine campagne présidentielle ? Le lendemain, dans son allocution télévisée, le chef de l’État donne raison à…